Heavy Metal Frosties

Le petit déjeuner c’est important. Et qu’apprend t’on ici ? Qu’il y a un dépôt au fond du bol. Vu que le post est en publique, vous pouvez le retrouver seul. Si vous n’avez pas envie de vous embêter avec ça, je vais vous détailler un peu le contenu, à savoir 2 courtes vidéo et 2 screenshots avec du texte.

Vidéo 1 : on voit d’abord un carton de Frosties ouvert, puis le fond d’un bol avec en effet, un dépôt grisâtre.

Deuxième vidéo : on voit d’abord la personne secouer et taper le paquet ouvert pour ensuite nous montrer un petit résidu, qui semble plus gros cette fois, et surtout qui réagis à un aimant !

Diantre ! Quelque chose de magnétique dans ce paquet de Frosties !

Le texte semble à première vue venir de Wikipedia. Bref, cette expérience semble en adéquation avec Wikipédia qui reste une source de bonne qualité.

MAIS.

Il faut reconnaître que c’est assez extraordinaire, non ? Bien que la source semble fiable, l’improbabilité du fait est forte. C’est donc l’heure d’enquêter un peu.

La source exact des screenshots n’est pas donnée mais à la gueule, je tente la page de Kellogg’s . Je retrouve la partie sur la France et la publicité mensongère. J’y apprend que Kellogs aurait utiliser des enfants en Indonésie, et qu’un partie des produits serait halal. Mais rien sur le métal. Vérifions sur la page anglaise, c’est toujours intéressant d’avoir un aperçu dans une autre langue. Et effet, Wikipedia m’apprends que Kellogg’s a eu en 2012 un rappel massif de produit pouvant contenir des petits fragments de métal.

Pour être sur de mon coup, je me permet de faire une recherche sur le sujet, et en effet, cette info est vrai, mais pas du tout concernant des Frosties !

Cela dit, en cherchant un peu plus, je me rends compte que l’article d’origine est en fait celui sur la marque de céréales Special K. On retrouve les mentions, et en cherchant un peu retrouver les vidéos néerlandaises de l’émission qui semble montrer que les dites céréales sont attirés par des aimants.

https://www.npo3.nl/keuringsdienst-van-waarde/29-10-2009/NPS_1132468

https://www.npo3.nl/keuringsdienst-van-waarde/22-07-2010/RVU_104573

https://www.npo3.nl/keuringsdienst-van-waarde/18-02-2013/RVU_104573

Problème : je ne parle pas hollandais. Mais là, on parle de de Special K.

Comment se fait il qu’une personne trouve en 2017 des morceaux de métal dans un paquet de Frosties, et qu’en cherchant avec 2 moteurs de recherche différents (Qwant puis Google, catégorie actualité) je ne trouve rien, même sur cette période. Ça sent quand même l’info, que personne n’a vérifé et que 12 mille personnes ont partagé….

Si l’idée de base semble être « il y a du métal dans les Frosties, il y a avait des preuves ! », elle est tout de même douteuse. Dans les deux vidéos, on nous montre des paquets de céréales ouverts, avec un fond de bol dans un cas, et un paquet avec de l’eau en plus. Ça pourrait être vrai… mais ça pourrait être faux. On est en droit de se dire qu’on pourrait faire la même vidéo avec un paquet de Frosties ou Chocapic et un peu de paille de fer. En tout cas ça n’est pas au niveau de la preuve extraordinaire qui prouverait un fait extraordinaire. En fait, c’est plus sioux que ça : dans (certaines) céréales, il y a du fer. Pas des schrapnels de métal random.

 

Ce texte de Wikipedia sur les Special K, c’est un peu flippant quand même, non ? Et bien… creusons un peu sur cette histoire de métal. Quand on compare l’article wikipedia dédié en français et en anglais, on se rend compte qu’il raconte grosso modo la même chose, mais avec un certain nombre de sous entendu dans la VF. Par exemple :

The show provided evidence that the iron was not nutritional ionic iron—as it occurs in natural foods like spinach—but was, in fact, metallic iron.

est traduit par :

Cette émission a démontré que ce fer n'était pas du fer nutritionnel « ionique » — comme on en trouve dans des nutriments naturels tels que de la viande, du poisson — mais, en fait, du fer « métallique » ou, plus simplement dit, de la limaille de fer, saupoudrée sur les céréales.

Remarqué comment c’est la fête de traduction libre. « Natural foods » est traduit par « nutriments naturels« , alors que ça devrait être nourriture, ou aliment. Cette approximation cherchant à utiliser un mot « scientifique » fait très argument d’autorité. Puis on trouve le « metallic iron » traduit par « du fer « métallique » ou, plus simplement dit, de la limaille de fer, saupoudrée sur les céréales« . Attend un peu, d’où elle sort la limaille de fer ?

Puis on trouve en anglais :

A Kellogg's telephone help desk employee was not willing to discuss the ingredients of their products in general, claiming it was a company secret; although, in the show, the company was not confronted with the findings

traduit par

Kellogg's n'a pas voulu commenter cette démonstration, affirmant qu'il s'agit d'un secret industriel.

Sujet-verbe-complément. S’il n’y a rien à dire sur le verbe et le complément, le sujet est complètement différent. Quand on dit Kellogg’s sans pronom, on sous entend l’entreprise, son service communication, son armée d’avocat. Alors que l’article anglais lui, parle d’un telephone help desk employee, bref, du clamplin qui attend qu’on l’appelle au numéro marqué sur le paquet de céréales, qui a probablement été formé à des réponses préformatés sur la question de la composition.

Bref, il semblerait que cette article de wikipedia soit un peu léger, même dans sa version anglaise. En conclusion on apprend qu’il y a du fer sous forme de poudre fine, ce qui semble confirmer par l’expérience décrite dans l’article anglais, qu’on retrouve par exemple sur le site de la Royal Society of Chemistry. On peut rebondir sur ce lien  (hébergé par l’université d’Harvard, ça vaut ce que ça vaut…) qui tend à dire que l’acide chlorhydrique de l’estomac à tendance à transformer le fer « solide » en fer ionique. Après, je laisse la main sur les questions de nutrition, mais si le fer sous forme de poudre peut étonner, il ne semble pas non plus être une raison de s’affoler. Peut être que quelqu’un qui s’alimenterait uniquement de Special K devrait s’inquiéter de cet apport important de fer, mais elle devrait surtout s’inquiéter de son régime alimentaire par dessus tout.

Conclusion : dans les céréales riches en fer, y a du fer, et puis c’est tout. Ce n’est pas plus grave que la contamination de l’eau au monoxyde de dihydrogène.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.